Les 1ères barges fluviales ont pris le large !

plein écran

Mardi 23 juin, l’unité fluviale « BIGFOOT » évacuait les premiers déblais issus des déconstructions du Village des athlètes vers des centres de valorisation. Cette mobilisation des voies d’eau pour faciliter le transport fluvial découle d’un partenariat entre la Préfecture de Région d’Ile-de-France, Voies Navigables de France (VNF), HAROPA Ports de Paris et la SOLIDEO, et permet à cette dernière, aux maîtres d’ouvrage, aux collectivités et aux entreprises engagées sur les chantiers de contribuer à l’excellence environnementale.

Valoriser les déblais issus des chantiers

Le Village des athlètes niché en bord de Seine, se situe à moins de 2 kilomètres de deux ports fluviaux. Depuis mi-juin, la SOLIDEO dispose du quai à usage partagé de Saint-Denis L’Etoile (ci-dessus à l’image) pour l’évacuation de ses déblais. En 15 jours, déjà 14 350 tonnes ont été manutentionnées vers Bruyère-sur-Oise (95) et la Seine-Maritime pour produire les terres nécessaires aux plantations et espaces verts du Village des athlètes. Cela sera rendu possible après enrichissement de composants organiques et minéraux, et une à deux années de maturation. Le recours au transport fluvial sera maintenu tout au long des travaux du Village des athlètes et la destination de valorisation des déchets dépendra de la nature environnementale des terres excédentaires.

Un mode de transport écologique

Chaque péniche participera à l’excellence environnementale en limitant les nuisances et l’empreinte carbone des chantiers. Le BRISE de MER, le CREDO, le JADE, le FATBOB, le TAF810 ou encore l’ACONIT, emboiteront ainsi le pas à BIGFOOT et permettront de transporter les déblais du chantier vers leurs destinations de valorisation. A ce jour, 100% des terres du chantier ont été évacuées par la Seine à raison de 1 péniche par jour pouvant transporter entre 1 500 et 1 700 tonnes de matériaux chacune. En tout, près de 500 000 tonnes de déblais seront évacuées !

Le recours au transport fluvial sera aussi privilégié pour l’approvisionnement en matériaux (granulat, ciment) et en éléments bois lors des phases de construction en 2022 et 2023.

Des ducs-d’albe pour L’Ile-Saint-Denis

Côté L’Ile-Saint-Denis, Voies Navigables de France a effectué, en début d’année, des aménagements permettant l’amarrage des bateaux au plus près du chantier. Quatre ducs d’Albe – poteaux métalliques ancrés au fond du fleuve – ont ainsi été installés dans le petit bras de la Seine pour limiter la distance entre le chantier et la zone de chargement sur barges.

 

 

S'abonner aux actualités

Toutes les actualités
back to top