La protection animale au cœur des travaux préparatoires

plein écran

Voilà une espèce animale bien choyée ! En Seine-Saint-Denis, les acteurs concernés par le projet du Cluster des médias, à cheval sur les communes de Dugny, Le Bourget et La Courneuve, travaillent ensemble pour préserver les crapauds calamites installés sur le Terrain des Essences. Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, ce site de 13 ha doit être dépollué, réaménagé et renaturé pour devenir une extension du parc départemental Georges-Valbon. En 2024, il accueillera les épreuves de tir sportif olympiques et paralympiques.

Le Ministère des Armées, le département de Seine-Saint-Denis et la SOLIDEO ont donc travaillé avec les écologues du bureau d’études URBAN-ECO pour limiter les effets du projet sur ces amphibiens. Dans le cadre d’une étape de terrassements préalable à la mise en sécurité du Terrain des essences par le Ministère des Armées, une opération de déplacement des crapauds calamites a déjà été menée en avril 2019.  Elle avait permis de déplacer plus de 600 individus vers le nord du Terrain des Essences, zone non impactée par les chantiers.

Déplacement des crapauds calamites, acte II
En mai et juin 2020, une nouvelle campagne de déplacement a été lancée. Après avoir été sensibilisés et formés sur la méthode de capture, les participants -une quinzaine en moyenne sur les différentes soirées – se sont dispersés sur les secteurs susceptibles d’accueillir les crapauds. Au total, 361 crapauds ont été déplacés une zone sanctuarisée d’où ils pourront rejoindre le cœur du parc départemental Georges-Valbon. L’installation de barrières anti-retour permet de s’assurer qu’ils ne reviendront pas sur site afin de les préserver des futurs chantiers.

Cette deuxième campagne de déplacement, prise en charge par la SOLIDEO, sera suivie d’une phase de dépollution des sols et des nappes phréatiques. Il est matériellement réalisée par le département de la Seine-Saint-Denis, maître d’ouvrage de ce futur morceau de parc qui bénéficie du financement de la SOLIDEO. . Pourront ensuite être installés les équipements temporaires qui permettront le déroulement des épreuves de tir durant les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Et après 2024 ?
Dans la perspective de l’héritage des Jeux, le Terrain des Essences connaitra après 2024 une seconde vie puisqu’il sera aménagé en un nouveau parc et intégré au parc départemental Georges-Valbon. Ce projet permettra l’aménagement d’une nouvelle entrée au parc au plus près de la gare du Tramway T11 Dugny-La Courneuve. Ses 13 ha entièrement renaturés accueilleront des sentiers aménagés pour les promeneurs et des espaces dédiés à la biodiversité. Les parcours seront adaptés au fil des saisons, notamment pour la tranquillité des oiseaux migrateurs.

 

S'abonner aux actualités

Toutes les actualités
back to top